La Tentation de Lacuzon

L'AUTEURE

 

Monique Lancel, comédienne, conteuse, dramaturge, originaire de Franche-Comté, vit à Paris et revient régulièrement dans le Jura.

 

LE SPECTACLE

Un soir de 1639, Lacuzon vient de perdre  une bataille et a égaré ses compagnons, les cuanais. Il s'attend à les retrouver dans l'auberge de Perrine, un de ses points de ralliement. Mais il y rencontre une mystérieuse et envoûtante jeune fille. Si Perrine la prend pour jeune femme perdue, Lacuzon se méfie. Est-elle une espionne envoyée par le Roi de France ? Que cherche-t-elle ? Le Capitaine Lacuzon cédera-t-il à son charme ? 

Une pièce qui mêle Histoire, humour, séduction, mystère et féérie, emportant avec elle un public toujours conquis !

 

LE CONTEXTE

 

Claude Prost, dit Lacuzon, né à Longchaumois le 17 juin 1607, résiste tant qu'il peut à l'invasion française non seulement durant la guerre des Dix-Ans, mais encore pendant les conflits de 1668 et 1674, qui aboutirent à la conquête définitive de la province par sa puissante voisine. 

Plutôt que de voir les Français et leur orgueilleux Roi-Soleil maîtres de sa patrie, Claude Prost préféra s'exiler dans le Milanais, terre espagnole où, malgré son âge, il reprit un temps du service dans les armées de Charles II. Il mourut à Milan, le 21 décembre 1681, à près de 75 ans... 

Lacuzon personnifie "la fierté inébranlable du caractère comtois".  La Vouivre, disait-on, l'honorait de sa protection. Faut-il voir en lui un chef de partisans entêté, dur et sans scrupule, ou au contraire un pur héros, désintéressé et plein d'un noble idéal ? Il ne fut ni l'un ni l'autre. Ou si l'on veut, il fut les deux à la fois. La résistance d'un peuple à l'envahisseur, même si elle semble vaine et n'avoir que valeur de symbole, sauve au moins l'honneur, la dignité et la fierté de ce peuple...  Malgré ses erreurs et ses crimes (il avoua deux meurtres), il faut être reconnaissant envers Lacuzon. Lui qui ne savait même pas lire, qui déclarait rondement aux femmes qui "l'inspiraient" : "Commère, n'y a-t-il pas moyen ?" il a plus fait pour notre "image de marque", et parce qu'il aimait sincèrement son pays, qu'un abbé de Watteville instruit et distingué...

ARTICLES DE PRESSE

 

" La Tentation de Lacuzon, un spectacle à ne pas manquer" - Echo de la Petite Montagne.

 

 

"Spectacle réjouissant (...) situation simple et complexe qui se noue, qui s'articule entre la force révolutionnaire du résistant et l'intuition dévastatrice de la femme serpent. Au milieu, l'humanité amicale et chaleureuse de l'aubergiste, joyeusement, parfois gravement " - Factuel.info

 

«Le texte de Monique Lancel, qui a beaucoup travaillé sur Molière, met à l'aise, juste, cohérent, empruntant le parler jurassien. On retrouve des similitudes avec l'Occupation », sur laquelle Roselyne Sarazin vient longuement de travailler. - L'Est Républicain 1 & 2

 

La pièce, écrite par Monique Lancel, dramaturge et conteuse originaire de Haute-Saône, mêle le mythe et la réalité historique. Lu l'an demier à Saint-Laurent-la-Roche par Rose Sarazin et Marie Ange Gontara, le texte est cette fois mis en scène. [æs deux comédiennes y reprennent leurs rôles. « Il sera joué trois fois cet été et dans de nombreux sites l'an prochain », précise Rose Sarazin, fondatrice duthéâtre de la Petite Montagne. « C'est un texte drôle et poétique, mais sans caricature» - Le Progrès 

 

Monique Lancel mêle Histoire et légende dans un savoureux langage jurassien. - La voix du Jura 

CONTACT

2A Avenue Thurel, 39000 Lons-le-Saunier

Mail : tpm.jura@gmail.com

Tel : 06 11 52 09 86

  • Pinterest - Black Circle
  • Facebook - Black Circle